CAP TRIBULATION

Le 10 juin 1770, le navire de l’explorateur britannique James Cook a heurté un récif non loin de la côte nord-est de l’Australie. Il a alors ramené le navire dans des eaux plus profondes, où il a heurté le récif de nouveau, une collision qui a presque causé un naufrage cette fois-là. Cette expérience a poussé Cook à écrire dans son journal de bord : « On a donné à la pointe nord le nom de Cap Tribulation parce que c’est ici qu’ont commencé tous nos ennuis. » Nous sommes nombreux à avoir vécu une épreuve semblant en avoir déclenché d’autres par la suite. La perte d’un emploi, la mort d’un être cher, un divorce non voulu ou un déclin de la santé peuvent tous en faire partie. Même si une certaine crise peut sembler être notre « Cap Tribulation », Dieu reste souverain et très certainement aux commandes. Il désire se servir des tribulations pour augmenter notre résilience. À ce sujet, Jacques écrit : « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience » (Ja 1.2,3). Le mot rendu par « patience » signifie avoir de la résistance et de l’endurance. Au cœur des épreuves les plus marquantes, rappelez-vous que Dieu est encore à l’œuvre. Il veut se servir de votre expérience « Cap Tribulation » pour parfaire votre caractère. Il a promis de vous donner la grâce de tout surmonter (2 Co 12.9). Dennis - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire