DIFFICILES À AIMER

Il y a plusieurs années, j’ai servi de conseiller de colonie de vacances à des garçons rebelles. J’ai eu du mal à composer avec leur comportement. Ils maltraitaient les animaux à la ferme pédagogique et se battaient entre eux à l’occasion. Pour les diriger, j’ai donc adopté une approche empreinte de calme et de fermeté. Or, même s’ils m’ont souvent exaspéré, j’ai toujours veillé à répondre à leurs besoins physiques. Même si je passais pour gentil et aimant de l’extérieur, j’ai souvent eu le sentiment qu’à l’intérieur, je ne faisais que « les tolérer ». Ce fait m’a d’ailleurs poussé à méditer sur à la façon dont notre tendre Père céleste s’y prend pour répondre aux besoins de ses enfants rebelles. Paul raconte l’exil des Israélites en disant : « Il [ Dieu ] les nourrit près de quarante ans dans le désert » (Ac 13.18). En grec, « nourrit » signifie fort probablement répondre avec patience aux besoins des gens en dépit de leur ingratitude. Il se peut que certaines personnes n’accueillent pas favorablement les efforts que nous faisons pour leur témoigner notre affection et notre intérêt. Le cas échéant, il peut être utile de nous rappeler que Dieu use de patience envers nous. Il nous a donné son Esprit pour nous aider à agir avec amour envers ceux qui sont difficiles à aimer ou ingrats (Ga 5.22,23).

Seigneur, accorde-nous ta patience envers tous ceux qui croisent notre route et qui sont difficiles à aimer. Dennis - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire