SURMONTER DE MAUVAISES NOUVELLES

Ils sont nombreux à demander : « Qui nous fera voir le bonheur ? » (Ps 4.7.) Cette parole de David semble décrire la perspective pessimiste que l’on adopte si facilement dans le monde d’aujourd’hui. La une des journaux et les grandes histoires sur Internet et à la télévision semblent être centrées sur le crime, les accidents, la politique, l’économie et les gens influents qui agissent mal. Au travail et à la maison, nos conversations se mettent à porter sur diverses difficultés, ce qui suffirait à décourager n’importe qui. Mais vers où nous tourner pour entendre de meilleures nouvelles ? Au cœur de l’épreuve, David s’est tourné vers le Seigneur, qui l’a soulagé de sa détresse (v. 2) et a entendu sa prière (v. 4). Au lieu d’espérer tirer temporairement profit d’un changement de situation, il n’a cessé de puiser des encouragements en Dieu : « Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô Éternel ! » (v. 7.) Il en a résulté une joie intérieure surpassant toute prospérité et tout succès terrestre (v. 8). Tout au long de sa vie, avant et après avoir été sacré roi d’Israël, David n’a jamais connu de trêve de la part de ses opposants. Par contre, à la fin de la journée, il pouvait dire : « Je me couche et je m’endors en paix, car toi seul, ô Éternel ! tu me donnes la sécurité dans ma demeure » (v. 9). Le fait de réfléchir aux vérités du Psaume 4, qui portent sur les soins que Dieu nous prodigue, constitue un bon moyen de commencer et de terminer la journée. David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire