SURVEILLANCE SURNATURELLE

Non loin de chez moi, des autorités ont installé une caméra visant à prendre en photo les conducteurs qui grillent les feux rouges. Les contrevenants reçoivent ensuite par la poste une contravention, ainsi qu’une « photo du feu rouge », qui constitue une preuve visuelle de leur infraction. Il m’arrive parfois de considérer Dieu comme cette caméra : il est là-haut, n’attendant que le moment de me prendre en flagrant délit. Or, bien que Dieu voie nos péchés (Hé 4.13), il voit nos bonnes œuvres et s’y intéresse également. Par sa surveillance surnaturelle, Dieu voit l’ampleur de notre sacrifice lorsque nous donnons de l’argent à l’Église ou à ceux qui sont dans le besoin (Mc 12.41-44). Il entend les prières que nous faisons en privé (Mt 6.6). Et lorsque nous jeûnons, nous sommes capables de vaquer à nos occupations comme d’habitude, en sachant que notre « Père […] voit dans le secret » (v. 18). Savoir que Dieu voit tout nous libère du besoin de nous soucier des regards curieux des autres. Lorsque nous faisons le bien, nous n’avons pas besoin que les gens nous applaudissent ; lorsque nous péchons, nous n’avons pas à nous soucier de notre réputation, dès l’instant où nous avons réglé la question avec Dieu et avec toute autre personne à qui nous avons causé du tort. Nous pouvons nous reposer sur le fait que « l’Éternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui » (2 Ch 16.9). Jennifer - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire