DANS L’ATTENTE DE SE RÉJOUIR

Durant son premier match de baseball de la Petite Ligue, un jeune de l’équipe dont j’étais l’entraîneur a reçu une balle en plein visage. Il n’a pas été blessé, mais il a subi un choc, bien entendu. Pendant le reste de la saison, il a eu peur de la balle. Match après match, il a courageusement essayé de jouer, mais il semblait tout simplement incapable de la frapper. Lors de notre dernier match, nous étions désespérément au seuil de la défaite, sans rien pour nous encourager. C’est alors que ce jeune est allé au marbre. Bang ! Au grand étonnement de tous, il a solidement frappé la balle ! Ses coéquipiers se sont mis à l’acclamer ; ses parents et ceux de ses coéquipiers se sont mis à l’applaudir à tout rompre. Même si nous perdions quand même le match, je sautais de joie ! Ce jeune a gagné notre cœur à tous, ce qui lui a valu nos applaudissements. J’imagine que le Seigneur nous applaudit également durant notre vie. Il nous aime profondément et désire que nous « [puissions] comprendre […] quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance » (Ép 3.18,19). Certains s’imaginent que Dieu est dur et qu’il n’attend que de les voir tomber pour les punir. Nous avons donc le privilège de leur parler de son amour profond. Imaginez leur joie d’entendre dire que Dieu les aime au point d’avoir envoyé son Fils unique mourir sur la croix afin d’expier leurs péchés, ce Fils qui désire les encourager par ses applaudissements ! Randy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire