PAS DE LACETS DÉFAITS

Les actions d’une seule personne peuvent affecter tout un groupe. Cette vérité est apparue clairement au journaliste Sebastian Junger tandis qu’il suivait un certain peloton. Junger a vu un soldat en aborder un autre dont les lacets de bottes traînaient au sol. Il ne le lui a pas reproché par souci d’esthétique, mais bien plutôt parce que ses lacets défaits mettaient tout le peloton en danger : il risquait de trébucher et de tomber à un moment crucial. Junger a alors réalisé que ce qui arrive à l’un d’eux arrive à tous. Acan avait « les lacets défaits » et son histoire nous révèle que le péché n’est jamais une affaire privée. Après la grande victoire remportée à Jéricho, Dieu a donné à Josué des directives précises quant à la façon de traiter la ville et son butin (Jos 6.18). Les gens devaient se garder de ce qui avait été dévoué par interdit, ainsi que mettre tout l’argent et tout l’or obtenus dans le trésor de l’Éternel (v. 18,19). Ils ont toutefois désobéi au commandement que Dieu leur avait donné (7.1). Fait intéressant : ce n’est pas tout Israël qui a péché, mais une seule personne, Acan. Par contre, à cause de ses actions, tout le monde en a payé le prix et Dieu a été déshonoré. En tant que disciples de Jésus, nous nous appartenons les uns aux autres et nos actions individuelles peuvent influencer tout le corps et le nom de Dieu. « Laçons donc correctement nos chaussures », afin de donner à Dieu individuellement et collectivement les honneurs qui lui sont dus. Marvin - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire