LA FORCE D’UN HOMME

Il y a quelques années, je me suis trouvé dans un ascenseur avec quelques autres hommes. Il était tard, et nous avions tous l’air épuisé. L’ascenseur s’est immobilisé et un cowboy plus grand que nature y est entré, portant un chapeau cabossé, un vieux manteau de mouton taché et des bottes de bucheron usées. Nous ayant regardés des pieds à la tête, puis droit dans les yeux, il a grogné : « Bonne soirée, les hommes . » Du coup, nous nous sommes tous redressés, comme pour faire honneur au nom. Parlons un peu de la nécessité de vivre à la hauteur du nom d’ homme . Nous nous efforçons d’être forts et machos, mais ce n’est souvent qu’une façade. Malgré tous nos efforts, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas à la hauteur. Sous nos airs bravaches, nous sommes les proies de toutes sortes de craintes, d’insécurités et de défauts. Une grande partie de notre masculinité n’est que pur bluff. Paul était assez homme pour l’admettre : « [Nous] aussi, nous sommes faibles en lui » (2 Co 13.4). Ce ne sont pas là des paroles pieuses, mais un constat qui rend humble. Pourtant, par des propos semblant contradictoires, Paul insiste pour dire que nous devons « [faire] preuve de courage » (1 Co 16.13 ; Bible du Semeur). Comment pouvons-nous être la personne forte que Dieu veut que nous soyons ? Uniquement en nous remettant entre les mains de Dieu et en lui demandant de l’accomplir en nous par sa puissance. David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire