UNE LETTRE DE C.S. LEWIS

En septembre 1961, Harvey Karlsen, un lycéen de Brooklyn, à New York, a écrit à C. S. Lewis en Angleterre. Harvey, qui avait lu le livre de Lewis intitulé Tactique du diable , a demandé à l’auteur : « Quand vous avez écrit ce livre, est-ce que Satan vous a causé des ennuis, et si c’est le cas, qu’avez-vous fait à ce sujet ? » Trois semaines plus tard, Lewis lui a répondu en affirmant qu’il avait encore bien des tentations à surmonter. Il a dit que, devant elles, il n’y a qu’une chose à faire : « Il se peut que […] le plus important soit de continuer d’aller de l’avant , sans se laisser décourager malgré toutes les fois où l’on cède à la tentation, et de se remettre chaque fois debout en demandant pardon à Dieu. » Les épîtres néotestamentaires de Jean abondent en encouragements à persévérer malgré la tentation. « Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin » (1 Jn 2.12,13). Quels que soient notre âge et notre vécu, nous prenons part ensemble à un combat spirituel. « Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement » (v. 17). Cramponnons-nous à Dieu et continuons d’aller de l’avant ! David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire