ENVIRONNÉ DE SA GRÂCE

Il était presque impossible de ne pas voir le panneau géant aux immenses lettres blanches sur fond rouge qui semblait crier : « Cette année, des milliers d’hommes mourront d’entêtement. » J’ai appris par la suite que ce panneau comptait parmi des centaines d’autres similaires ayant pour but de sensibiliser les hommes d’âge moyen, qui négligent en général de subir des tests de dépistage systématique et meurent souvent de causes curables. Le Psaume 32 aborde la question de la maladie spirituelle du péché, qu’il est possible de traiter au moyen d’une confession et d’une repentance sincères. Les cinq premiers versets expriment l’angoisse associée au fait de taire notre culpabilité et célèbrent ensuite l’heureuse libération que procure le fait de confesser nos transgressions à Dieu et d’obtenir son pardon. Ce Psaume démontre dans la suite que le Seigneur désire ardemment que, dans le creux de la vague, nous lui demandions son aide (v. 6-8) et que nous acceptions qu’il nous guide. « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi », nous dit le Seigneur au verset 8. En refusant avec obstination de suivre ses directives et de nous repentir de nos péchés, nous nous nuisons toutefois à nous-mêmes. La Parole de Dieu nous exhorte ainsi : « Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet […] on les bride avec un frein et un mors […] afin qu’ils ne s’approchent point de toi » (v. 9). La solution de Dieu : confessons humblement nos péchés, et sa grâce nous environnera. David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire