LE DON DE LA LUMIÈRE

Sir Christopher Wren a conçu et bâti plus de cinquante églises à Londres vers la fin des années 1600. Son style architectural se reconnaissait à deux particularités marquées : d’abord par des clochers hauts et robustes, ensuite par une caractéristique au sens plus profond. Wren était convaincu que toutes les fenêtres de ses églises devaient être en verre transparent, contrairement aux vitraux si prisés des églises de son temps. Des propos qu’on lui attribue nous en donnent en partie les raisons : « Le plus grand don que Dieu a fait à l’homme, c’est la lumière. » Pour Wren, permettre à la lumière de baigner les gens tandis qu’ils adoraient Dieu revenait à célébrer ce don. Dans le récit de la Genèse, Dieu a créé la lumière dès le premier jour de la création (1.3). La lumière que Dieu a créée transcende le simple moyen de voir. Elle illustre ce que Christ nous a apporté en entrant dans notre monde ténébreux. Notre Seigneur a dit : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jn 8.12). Au disciple de Christ, la lumière constitue l’un des grands rappels des attributs de notre Sauveur et de la qualité de vie qu’il nous a procurée par son sacrifice sur la croix. Wren avait raison. Le plus grand don que Dieu a fait à l’homme, c’est la lumière : Jésus-Christ, la lumière du monde ! Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire