LE DON DU SOUVENIR

Durant mes études au séminaire, j’ai travaillé dans une maison de retraite. Au cours de nos conversations, presque tous les patients en venaient à me dire qu’ils se sentaient maintenant seuls dans la vie et qu’ils étaient conscients de survivre à leurs pairs. La plupart se demandaient si l’on se souviendrait d’eux après leur départ. Il n’y a pas que les personnes âgées qui se sentent seules et oubliées. En fait, nous sommes nombreux à nous sentir piégés et seuls, mis à l’écart en raison de situations justes et injustes. Il nous arrive même de nous identifier à Joseph, dans l’Ancien Testament, qui s’est senti oublié, alors que l’on aurait eu toutes les raisons de se souvenir de lui. Genèse 40 décrit ce qu’il a vécu en prison. Le chef des échansons avait été remis en liberté et était retourné au service du roi, comme Joseph l’avait prédit (v. 9-13). Joseph lui avait demandé de parler de lui à Pharaon, mais le chef des échansons l’a oublié (v. 14,23). Il se peut que nous nous sentions oubliés. Comme dans le cas de Joseph, nous ne le sommes toutefois pas (42.9-13). Jésus est assis à la droite de Dieu, et nos prières parviennent au trône du Roi parce que nous avons notre Sauveur pour Médiateur. Lorsque nous nous sentons seuls, n’oublions pas de nous appuyer sur la promesse que Jésus nous a faite d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde (Mt 28.20). Randy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire