ARRÊTEZ-VOUS

Eric Liddell, dont la vie est commémorée dans Les Chariots de feu , a remporté une médaille d’or aux Jeux olympiques de Paris en 1924, avant de se rendre en Chine pour y devenir missionnaire. Quelques années plus tard, lorsque la Seconde Guerre mondiale a éclaté, Liddell a envoyé sa famille se réfugier au Canada, mais il est resté en Chine. Avec d’autres missionnaires étrangers, Liddell n’a pas tardé à être fait prisonnier et à être incarcéré dans un camp japonais. Après des mois de captivité, il a développé ce que les médecins craignaient être une tumeur au cerveau. Chaque dimanche après-midi, un groupe de musiciens jouait à proximité de l’hôpital. Un jour, Liddell leur a demandé d’interpréter le cantique « Be Still, My Soul » (Arrête-toi, mon âme). En l’écoutant, Eric a dû méditer les paroles suivantes : Arrête-toi, mon âme : l’heure approche / Où nous serons avec le Seigneur pour toujours. / Le chagrin oublié, les joies les plus pures restaurées. / Arrête-toi, mon âme : quand les changements et les larmes ne seront plus / Bien en sécurité et bénis nous le rencontrerons enfin. Ce superbe cantique, qui a tant réconforté Eric durant la maladie qui l’a emporté trois jours plus tard, exprime une superbe réalité biblique. C’est David qui écrit : « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu » (Ps 46.11). Dans les moments les plus sombres de notre vie, nous pouvons nous arrêter et nous reposer, car notre Seigneur a conquis la mort pour nous. Arrêtez donc et permettez-lui d’apaiser vos plus grandes craintes. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire