LIEU DE L’EAU

L’Afrique de l’Est est l’un des endroits les plus arides de la terre, ce qui donne tout son sens au nom de la ville de « Nairobi » dans cette région. Ce nom, qui provient d’une expression Masaï signifiant « eaux fraîches », signifie littéralement « le lieu de l’eau ». Tout au long de l’Histoire, la présence de l’eau a apporté la vie et a été un élément stratégique. Qu’une personne vive en milieu sec ou dans la forêt tropicale, l’eau constitue une nécessité incontournable. Dans un climat sec et aride, le fait de savoir où trouver le lieu de l’eau peut faire la différence entre la vie et la mort. Notre vie spirituelle comporte aussi certains éléments incontournables. C’est pourquoi Jésus, en rencontrant une femme spirituellement assoiffée près d’un puits, lui a déclaré qu’il était le seul à pouvoir lui procurer de l’eau vive. Il lui a dit : « Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle » (Jn 4.14). Comme la biche mentionnée dans Psaume 42.2,3, qui soupire après des courants d’eau, notre âme a soif de Dieu et soupire après lui (63.2). Nous avons désespérément besoin de la nourriture qui ne peut venir que de Jésus-Christ. Il est la source d’eau vive qui rafraîchit notre cœur. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire