RAPPELONS-NOUS LES PAROLES DE NOTRE PÈRE

Jim Davidson escaladait le Mont Rainier lorsque, en défonçant un pont de neige, il est tombé dans la crevasse d’un glacier (une fente aux parois de glace et d’une obscurité totale). Prisonnier de cette sombre grotte, ensanglanté et couvert d’ecchymoses, il a réfléchi à son enfance et s’est rappelé que son père ne cessait de lui dire qu’il pourrait accomplir de grandes choses s’il persévérait en dépit de l’adversité. Ces paroles l’ont soutenu au cours des cinq heures qu’il a mises à s’extirper de là pour revenir en lieu sûr, et cela, avec un minimum d’équipement et dans des circonstances extrêmement pénibles. Le psalmiste a semblé s’extirper de sa propre crevasse d’affliction et de souffrance en se rappelant les paroles de son Père céleste. Il a reconnu que, si Dieu et sa Parole ne l’avaient pas soutenu par la joie, il serait mort dans sa misère (Ps 119.92). Il a exprimé sa pleine confiance dans la Parole éternelle de Dieu (v. 89) et dans la fidélité de ses attributs (v. 90). Grâce à la fidélité de Dieu, le psalmiste s’est engagé à ne jamais oublier les paroles que Dieu lui avait adressées parce qu’elles avaient joué un rôle crucial dans sa survie en lui redonnant de la force. Dans nos grottes les plus sombres et nos moments les plus affligeants, notre Père qui est dans les cieux peut redonner vie à notre âme si nous nous remémorons ses paroles encourageantes et les laissons s’emparer de notre esprit. Marvin - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire