VAINQUEUR DU PÉCHÉ

Il n’y a pas longtemps, quelqu’un m’a posé une question très difficile : « Quelle est la plus longue période durant laquelle vous avez réussi à ne pas pécher ? Une semaine, une journée, une heure ? » Comment répondre à une telle question ? En toute franchise, il se peut que nous disions : « Je ne peux vivre une seule journée sans pécher. » Ou encore, si nous repensons à notre dernière semaine, il se peut que nous constations n’avoir pas même confessé à Dieu un seul péché, mais nous nous leurrerions en disant ne pas avoir péché en pensée ou en action durant toute une semaine. Dieu connaît notre cœur et il sait si nous sommes sensibles au pouvoir de persuasion du Saint-Esprit. Si nous nous connaissons nous-mêmes, nous prenons 1 Jean 1.8 à cœur : « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. » Nous ne voulons certainement pas que le verset 10 nous décrive : « Si nous disons que nous n’avons pas péché […] sa parole n’est point en nous. » Voici peut-être une question plus encourageante à se poser : « Comment Dieu répond-il à notre aveu d’un péché et à notre besoin de pardon ? » La réponse : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner » (v. 9). Jésus a pris sur lui-même le problème de nos péchés, en mourant à notre place et en ressuscitant. Voilà pourquoi il peut créer en nous « un cœur pur » (Ps 51.12). Mon jeune ami Jaydon a raison de dire que « Jésus est le héros qui triomphe de nos péchés. » Anne - Pian Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire