LA PIERRE EURÊKA

En 1867, dans une ferme en Afrique du Sud, le jeune Erasmus Jacobs de 15 ans a vu une pierre briller au soleil. En apprenant ultérieurement l’existence de cette pierre brillante, un voisin a voulu l’acheter auprès de la famille Jacobs. N’en connaissant pas la valeur, la mère d’Erasmus a dit à son voisin : « Vous pouvez garder la pierre, si vous la voulez. » Par la suite, un minéralogiste a établi qu’il s’agissait d’un diamant de 21.25 carats qui valait très cher. Ce diamant en est venu à être connu sous le nom de « diamant Eurêka ». (Le mot grec eureka signifie « Je l’ai trouvé ! ») Les champs qui entouraient la ferme des Jacobs n’ont pas tardé à prendre beaucoup de valeur. Dans le sol se trouvait l’un des gisements de diamants les plus riches jamais découverts. Jésus a dit que l’appartenance au royaume de Dieu équivaut à un trésor : « Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ » (Mt 13.44). Lorsque nous mettons notre foi en Christ, un « moment eurêka » survient. Dieu nous accorde le pardon en son Fils. C’est le plus grand trésor que l’on puisse trouver. Or, il est possible de centrer toute notre vie sur la valeur que constitue le fait de devenir un membre joyeux de son royaume éternel. Partager cette découverte inestimable avec les autres, voilà ce qui fait notre joie. Dennis - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire