SAISI PAR CHRIST

Lorsque nous traversons une rue passante avec de petits enfants, nous leur tendons la main en leur disant : « Ne lâche pas ma main », et nos bouts de chou nous saisissent la main aussi fermement que possible. Nous ne pourrions toutefois jamais dépendre de leur poigne. C’est la nôtre qui les tient et les garde en sécurité. Voilà d’ailleurs pourquoi Paul insiste comme suit : « [Moi] aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ » (Ph 3.12) ou, plus précisément : « Christ me tient la main bien fermement ! » Une chose est sûre : ce n’est pas notre emprise sur Dieu qui nous garde en sécurité, mais la puissance de son emprise sur nous. Personne ne peut nous arracher à sa main, ni le diable ni nous-mêmes. Une fois que nous sommes dans sa main, il ne nous laisse plus aller. En tant que brebis de Dieu, nous avons cette assurance : « Je leur donne la vie éternelle ; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père » (Jn 10.28,29). Nous y sommes doublement en sécurité : avec notre Père d’un côté et notre Seigneur et Sauveur de l’autre, nous tenant fermement. Ce sont ses mains qui ont formé les montagnes et les océans, et qui ont semé les étoiles dans l’espace. Rien dans cette vie ni dans celle à venir « ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur » (Ro 8.39).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire