SE RÉFUGIER

Dans le monde médiéval, les agriculteurs prenaient soin de leurs récoltes jusqu’à ce qu’un ennemi se présente à l’horizon. Ils fuyaient alors avec leur famille vers leur ville fortifiée pour s’y réfugier. La ville de Carcassonne a servi de refuge pendant des générations. Bâtie au ve siècle, cette forteresse de pierres a procuré une protection aux Romains, aux Gaulois, aux Wisigoths, aux Francs et aux Français. Ses formes tentaculaires, ainsi que ses tours et ses remparts majestueux, rassuraient ceux qui venaient se cacher dans ses murs protecteurs. En tant que croyants, nous pouvons nous réfugier dans la présence du Dieu vivant. Le livre des Proverbes nous dit : « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté » (Pr 18.10). « Le nom de l’Éternel » évoque les attributs de Dieu : riche en fidélité, en puissance et en miséricorde. Le mot « sûreté » désigne le fait d’être placé en hauteur, hors de danger. Nous faisons tous face parfois à des menaces qui nous donnent envie de courir nous mettre à l’abri. Il y en a qui recherchent la sécurité dans les richesses matérielles ou les relations. Par contre, le disciple de Christ possède un refuge plus sûr. En raison de l’identité de Dieu et de ce qu’il peut faire pour nous, notre meilleure protection réside en lui, finalement. Si vous faites face à une menace aujourd’hui, allez auprès du Seigneur, qui est une tour forte. Vous trouverez un refuge dans ses bras. Dennis - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire