UN CHRISTINGLE

En République tchèque et ailleurs, les célébrations de Noël incluent des « christingles ». Le christingle est une orange, qui représente la terre, dans laquelle on insère une bougie pour symboliser Christ, la Lumière du monde. On encercle l’orange d’un ruban rouge, qui symbolise le sang de Jésus. Quatre cure-dents portant des fruits secs percent le ruban sur les côtés de l’orange, symbolisant les fruits de la terre. Cette simple aide visuelle représente de manière frappante la raison de la venue de Christ ici-bas : apporter la lumière dans les ténèbres et racheter un monde brisé au moyen de son sang versé. Dans le récit que Jean fait de la vie de Christ, le disciple décrit Jésus comme la Lumière du monde. Il a écrit au sujet de Christ : « Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme » (Jn 1.9). Christ la Lumière est venu non seulement pénétrer les ténèbres du monde, mais aussi il est venu pour être « l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (v. 29). Pensez-y un peu ! Le bébé de Bethléhem est devenu le Christ vivant et ressuscité qui nous a sauvés de nos péchés. Jean nous exhorte donc ainsi : « marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière » (1 Jn 1.7). Puissent tous ceux qui ont fait l’expérience de son salut trouver en Jésus la paix que procure le fait de marcher dans sa lumière. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire