DOUX REPOS

On a beau essayer – en tournant dans tous les sens et en frappant l’oreiller de la tête – il arrive parfois que l’on ne parvienne pas à trouver le sommeil. Après avoir offert quelques bonnes suggestions quant aux moyens de mieux dormir, un article de presse concluait qu’il n’y avait pas de « bonne façon » de dormir. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles le sommeil nous fuit, et nous n’y pouvons pas grand-chose la plupart du temps. Il arrive cependant qu’une veille forcée soit attribuable à des angoisses, à des inquiétudes ou à de la culpabilité. C’est alors que l’exemple de David dans le Psaume 4 peut s’avérer utile. Il a crié à Dieu, lui demandant d’avoir compassion de lui et d’exaucer sa prière (v. 2). Il s’est également rappelé que le Seigneur l’entendait effectivement lorsqu’il faisait appel à lui (v. 4). David nous encourage ainsi : « [Parlez] en vos cœurs sur votre couche, puis taisez-vous » (v. 5). Le fait de nous concentrer sur la bonté, la miséricorde et l’amour de Dieu pour le monde qu’il a créé, nos êtres chers et nous-mêmes peut nous aider à faire confiance au Seigneur (v. 6). Dieu désire nous aider à cesser de nous inquiéter de trouver des solutions à nos problèmes et à croire plutôt avec foi qu’il les réglera pour nous. Il peut « [mettre] dans mon cœur plus de joie qu’ils en ont » (v. 8), si bien que je « me couche et je m’endors en paix, car toi seul, ô Éternel ! tu me donnes la sécurité dans ma demeure » (v. 9). David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire