LES REMORDS DE L’ACHETEUR

Avez-vous déjà vécu les remords de l’acheteur ? C’est mon cas. Juste avant de faire un achat, j’éprouve une montée d’adrénaline en pensant à l’acquisition d’une chose nouvelle. Il arrive cependant qu’après avoir acheté la chose en question, une vague de remords m’envahisse. En avais-je réellement besoin ? Aurais-je dû ne pas dépenser cet argent ? Dans Genèse 3, on rapporte la première fois qu’une personne a éprouvé des remords. Tout a commencé par le serpent rusé qui a persuadé Ève de douter de la Parole de Dieu (v. 1). Il a ensuite profité de son incertitude pour mettre en doute les attributs de Dieu (v. 4,5). Il lui a promis que ses yeux « [s’ouvriraient] » et qu’elle deviendrait « comme Dieu » (v. 5). Ève a donc mangé. Adam a fait de même. Et le péché est entré dans le monde. Le premier homme et la première femme en ont toutefois eu plus que pour leur argent. Leurs yeux se sont effectivement ouverts, mais ils ne sont pas devenus comme Dieu. En fait, la première chose qu’ils ont faite a été de se cacher loin de la face de Dieu (v. 7,8). Le péché entraîne de lourdes conséquences. Il nous empêche toujours de jouir de ce que Dieu a de meilleur pour nous. Selon sa miséricorde et sa grâce, Dieu a toutefois revêtu Adam et Ève d’habits de peau d’animal (v. 21) – ce qui laissait présager ce que Jésus-Christ allait faire pour nous en mourant sur la croix afin d’expier nos péchés. Il a versé son sang pour nous revêtir de sa justice. Et cela sans le moindre remords ! P.F.C. - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire