LIGNE DE CHARGE

Au XIXe siècle, on surchargeait souvent les navires sans même s’en préoccuper. Résultat : ces navires coulaient et les membres de l’équipage perdaient la vie en mer. En 1875, afin de remédier à cette pratique répréhensible, le politicien britannique Samuel Plimsoll a amené le corps législatif à imposer que l’on trace une ligne sur la coque des navires pour indiquer s’il était surchargé. Cette « ligne de charge » en est venue à être connue sous le nom de ligne de Plimsoll et continue d’apparaître sur la coque des navires d’aujourd’hui. Il arrive parfois que, comme ces navires, notre vie nous semble surchargée de craintes, de combats et de souffrances. Il se peut même que nous ayons le sentiment de risquer de couler. En ces temps éprouvants, il est toutefois rassurant de nous rappeler que nous disposons d’une ressource remarquable. Nous avons un Père céleste qui se tient prêt à nous aider à porter ce fardeau. L’apôtre Pierre a dit : « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable ; et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous » (1 Pi 5.6,7). Il peut se charger des soucis qui nous dépassent. Même si les épreuves de la vie nous semblent être trop lourdes, nous pouvons avoir l’assurance pleine et entière que notre Père céleste nous aime profondément et connaît nos limites. Peu importe ce que nous devons affronter, il nous aidera à le supporter. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire