SE RÉSOUDRE À LE RÉSOUDRE

Je n’ai pris aucune résolution du Nouvel An depuis 1975, car je travaille encore à mes anciennes résolutions, dont celles-ci : écrire au moins un mot dans mon journal intime chaque jour ; m’efforcer de lire la Bible et de prier chaque jour ; organiser mon temps ; essayer de garder ma chambre rangée (c’était avant d’avoir une maison entière à maintenir en ordre). Cette année, j’y ajoute toutefois une nouvelle résolution que j’ai trouvée dans la Bible : « Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; mais pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute » (Ro 14.13). Même si cette résolution est vieille (datant d’environ 2 000 ans), on devrait la renouveler chaque année. À l’instar des croyants de Rome d’il y a des siècles, les croyants d’aujourd’hui imposent parfois aux autres des règles de leur propre cru, en insistant pour que ceux-ci adoptent certaines croyances et certains comportements au sujet desquels la Bible ne dit presque rien ou rien du tout. Or, ce genre de « pierre d’achoppement » entrave le cheminement des disciples de Jésus dans la foi que ce dernier est venu nous démontrer, et selon laquelle le salut s’obtient par la grâce et non par les œuvres (Ga 2.16). Pour obtenir le pardon de Christ, il nous suffit de croire en sa mort et en sa résurrection. Nous pouvons célébrer cette bonne nouvelle de Christ au cours de toute l’année en résolvant de ne jamais mettre, sur le chemin des gens, de pierre d’achoppement qui risquerait de les faire tomber. Julie - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire