DOUX TÉMOIN

Il y a plusieurs années, j’ai été hospitalisé après être tombé d’un pont haut de près de 12 m, une chute qui aurait pu me coûter la vie. Durant mon hospitalisation, la femme de mon compagnon de chambre s’est arrêtée pour me dire : « Mon mari vient de m’expliquer ce qui vous est arrivé. Nous croyons que Dieu vous a épargné la vie parce qu’il veut vous utiliser. Nous prions pour vous. » J’en ai été stupéfait. J’avais grandi en allant à l’église, mais je ne m’étais jamais imaginé que Dieu pouvait désirer faire partie de ma vie. Par ses propos, elle m’a rappelé un Sauveur dont j’avais entendu parler, mais que je ne connaissais pas – ce qui a marqué le début de ma conversion à Christ. Je chéris le souvenir de ces paroles provenant d’un doux témoin qui s’est donné la peine de dire quelque chose à un inconnu au sujet du Dieu dont l’amour est réel. Ses paroles m’ont transmis de l’amour et de l’intérêt, en m’offrant un sens à la vie et une promesse. Jésus a mis ses disciples – et nous – au défi de parler aux autres de l’amour de Dieu : « [Et] vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1.8). Par l’intervention du Saint-Esprit, nos paroles et notre témoignage peuvent faire une différence éternelle dans la vie des autres. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire