JAMAIS PERDU DANS LA TRADUCTION

Au fil des ans, j’ai eu l’occasion d’enseigner la Bible à beaucoup de gens partout dans le monde. Comme je ne parle que l’anglais, je travaille souvent avec des interprètes capables de prendre les mots qui viennent de mon cœur et de les exprimer dans la langue des gens à qui je m’adresse. Ma bonne communication dépend donc directement de la compétence de ces interprètes. Qu’il s’agisse d’Inawaty en Indonésie, d’Annie en Malaisie ou de Jean au Brésil, ces interprètent veillent à ce que le sens de mes propos soit clairement rendu. Ce travail d’interprétariat ressemble à une facette de l’œuvre que le Saint-Esprit accomplit dans la vie des enfants de Dieu. Durant nos instants de prière, nous ne savons pas toujours comment il convient de prier (Ro 8.26), et le verset 27 nous encourage ainsi : « [Et] celui qui sonde les cœurs connaît la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints. » Lorsque nous nous présentons à notre Père céleste dans la prière, le Saint-Esprit vient à notre secours en traduisant nos prières selon les desseins bienveillants que Dieu entretient pour notre vie. Quelle générosité ! Non seulement Dieu désire que nous nous ouvrions à lui, mais il va même jusqu’à nous fournir les services du plus grand des interprètes pour nous aider à prier. Nous avons donc l’assurance que nos prières ne se perdront jamais dans la traduction. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire