MOI ET PAPA

Un jour, un ami a installé un grand escalier de pierres dans sa cour arrière. Lorsque sa fillette de 5 ans l’a supplié de la laisser l’aider, il lui a suggéré de chanter pour l’encourager dans son travail. Elle s’y est opposée, car elle tenait à lui venir en aide. En s’assurant qu’elle ne se blesserait pas, il l’a donc prudemment laissée poser ses mains sur les pierres qu’il déplaçait. Il aurait pu construire l’escalier plus rapidement sans elle. Par contre, à la fin de la journée, il avait non seulement un nouvel escalier, mais encore une fillette exultant de fierté. « Moi et papa, on a fait des marches », a-t-elle annoncé au repas le soir même. Depuis le commencement, Dieu compte sur ses enfants pour faire progresser son oeuvre. Après avoir enseigné à Adam à cultiver la terre et à superviser les animaux, Dieu lui a confié l’entretien du jardin (Ge 2.15-20). Le schéma s’est poursuivi. Lorsque Dieu a voulu se doter d’une demeure sur la terre, ni tabernacle ni temple ne sont descendus du ciel ; ce sont des milliers d’artistes et d’artisans qui y ont travaillé (Ex 35 – 38 ; 1 R 6). Lorsque Jésus a proclamé le nouveau règne du royaume de Dieu sur la terre, il a invité les êtres humains à mettre la main à la pâte, en disant à ses disciples : « Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson » (Mt 9.38). Comme un père le fait avec ses enfants, Dieu nous accueille comme ses partenaires du royaume. Philip - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire