CHRIST DANS LA TEMPÊTE

À l’âge de 27 ans, Rembrandt a peint le paysage marin intitulé Le Christ dans la tempête d’après l’histoire racontée dans Marc 4. Avec sa technique distinctive opposant la lumière aux ombres, Rembrandt illustre par cette toile un petit bateau menacé de destruction sur une mer déchaînée. Alors que les disciples luttent contre les vents et les vagues, Jésus reste imperturbable. Ce qu’il y a de plus inhabituel dans cette toile, c’est toutefois la présence à bord du bateau d’un treizième disciple qui, selon des spécialistes en arts, ne ressemble à nul autre que Rembrandt. L’Évangile selon Marc décrit la leçon percutante que les disciples ont reçue ce jour-là : qui est Jésus et ce dont il est capable. Tandis qu’ils cherchaient par tous les moyens à éviter de couler, Jésus dormait. Ne se souciait-il pas du fait qu’ils étaient tous sur le point de mourir ? (v. 38.) Après avoir apaisé la tempête (v. 39), Jésus a posé la question pénétrante : « Pourquoi avez-vous si peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? » (v. 40.) Ils ont eu alors encore plus peur, se disant les uns aux autres : « Quel est donc celui ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? » (v. 41.) Nous pourrions nous aussi intégrer ce récit et découvrir, comme les disciples de Jésus l’ont fait, qu’à toutes les personnes qui mettent leur foi en Jésus-Christ, celui-ci révèle sa présence, sa compassion et sa tenue des commandes durant toutes les tempêtes de la vie. David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire