À L’ÉCOUTE

Dans son livre intitulé Listening to Others (Écouter les autres), Joyce Huggett précise l’importance d’apprendre à écouter et à répondre avec efficacité à ceux qui vivent une situation difficile. En relatant certaines de ses expériences d’écoute de gens dans la douleur, elle mentionne le fait qu’ils la remercient souvent de tout ce qu’elle a fait pour eux. Elle écrit ceci : « À de nombreuses occasions, je n’ai rien “fait”. Je me suis contentée “d’écouter”. J’en suis vite venue à la conclusion que “la simple écoute” constituait en réalité un moyen efficace de venir en aide aux autres. » Voilà le genre d’aide que Job espérait recevoir de ses amis. Même s’il est vrai qu’ils sont restés assis avec lui en silence pendant sept jours, « car ils voyaient combien sa douleur était grande » (2.13), ils ne l’ont pas écouté quand il a pris la parole. Ils l’ont soûlé sans le consoler (16.2), l’amenant à s’écrier : « Oh ! qui me fera trouver quelqu’un qui m’écoute ? » (31.35.) L’écoute revient à dire : « Ce qui compte pour toi compte pour moi. » Il arrive parfois qu’une personne souhaite se faire conseiller, mais le plus souvent, elle veut simplement trouver une oreille attentive chez ceux qui l’aiment et qui se soucient d’elle. L’écoute exige des efforts acharnés et du temps. Afin d’entendre le vrai cœur d’une personne, il faut l’écouter assez longtemps pour que, si nous prenons la parole, nous le fassions avec sagesse et douceur. Mon Dieu, donne-moi un cœur aimant et une oreille attentive ! David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire