DES ANCRES DANS LA TEMPÊTE

Lorsque Matt et Jessica ont tenté de faire entrer leur voilier dans une anse de la Floride durant l’ouragan Sandy, le bateau s’y est échoué. Tandis que les vagues s’écrasaient contre lui, ils se sont empressés de jeter l’ancre. Celle-ci a maintenu le voilier en place jusqu’à l’arrivée des secours. Ils ont dit que, s’ils n’avaient pas jeté l’ancre, ils auraient assurément perdu leur bateau. Sans cette ancre, les vagues impitoyables auraient poussé le voilier avec force sur la rive et ce dernier s’y serait abîmé. Nous avons besoin également d’ancres pour nous garder en sécurité dans notre vie spirituelle. Lorsque Dieu a appelé Josué à diriger son peuple après la mort de Moïse, il lui a procuré des ancres sous forme de promesses auxquelles se fier en période difficile. Le Seigneur lui a dit : « [Je] ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point […] l’Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras » (Jos 1.5,9). Dieu a également donné à Josué et à son peuple le « Livre de la Loi » à étudier et à observer (v. 7,8). Celui-ci et la présence de Dieu constituaient des ancres auxquelles les Israélites pouvaient se fier quand les défis abondaient. Lorsque nous sommes au pire de la souffrance ou que le doute se met à menacer notre foi, quelles sont nos ancres ? Nous pourrions commencer par Josué 1.5. Même s’il se peut que notre foi nous semble faible, si elle est ancrée dans les promesses et la présence de Dieu, celui-ci nous gardera en sécurité. Anne - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire