DES LARMES DE GRATITUDE

Lors d’un culte d’adoration auquel ma femme et moi avons assisté, on a invité les gens de l’assemblée à s’avancer pour recevoir le pain et la coupe de la main d’un des pasteurs ou des anciens. Ceux-ci ont parlé à chacun personnellement du sacrifice que Jésus a fait pour lui ou elle. On a ainsi transformé en une expérience particulièrement émouvante ce que l’on réduit souvent à une simple routine. Après que nous sommes retournés à notre place, j’ai regardé les gens s’avancer lentement en passant à côté de nous en silence. J’ai été frappé de constater combien ils étaient nombreux à s’avancer avec les larmes aux yeux. Dans mon cas, et celui d’autres avec qui je me suis entretenu par la suite, c’étaient des larmes de gratitude. On verse des larmes de gratitude pour la même raison que l’on prend le repas du Seigneur. Après avoir révélé à l’Église de Corinthe la signification de ce repas commémoratif, Paul a prononcé de puissantes paroles : « Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne » (1 Co 11.26). La communion, dont les éléments évoquent précisément la croix et le sacrifice de Christ pour nous, constitue tellement plus qu’un simple rituel - elle met Christ à l’honneur. Son amour. Son sacrifice. Sa croix. Pour nous. Comment mettre en mots la valeur extraordinaire de Christ ? Les larmes de gratitude expriment parfois ce que les mots ne sauraient exprimer pleinement. Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire