JOUR DE LA DÉPENDANCE

Aux États-Unis, le quatre juillet est un jour férié durant lequel les barbecues sont allumés ; les plages sont bondées ; les villes et les villages tiennent des défilés, des feux d’artifice, des pique-niques et des célébrations patriotiques. Tout cela sert à commémorer le 4 juillet 1776, le jour où les treize colonies américaines ont déclaré leur indépendance. L’indépendance interpelle les gens de tous âges. Elle évoque « la liberté par rapport au contrôle, à l’influence, au soutien et à l’aide des autres ». Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les adolescents parlent d’acquérir leur indépendance. Beaucoup d’adultes se sont donné pour but de devenir « indépendants de fortune ». Par ailleurs, les gens du troisième âge désirent conserver leur indépendance. À savoir s’il est possible d’être véritablement indépendant, cela reste à voir. L’idée semble néanmoins bonne au départ. La soif d’indépendance politique ou personnelle est une chose ; oser rechercher l’indépendance spirituelle s’avère problématique. Nous avons plutôt besoin que notre dépendance spirituelle profonde soit reconnue et acceptée. Jésus a dit : « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire » (Jn 15.5). Loin d’être indépendants, nous dépendons entièrement et éternellement de celui qui est mort pour nous libérer. Chaque jour est notre « jour de la Dépendance ». Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire