PONTS VIVANTS

Les habitants de Cherrapunji, en Inde, ont trouvé un moyen unique de traverser les nombreuses rivières et les nombreux ruisseaux de leur région. Ils se font pousser des ponts à partir des racines de caoutchoutiers. Ces « ponts vivants » prennent entre dix et quinze ans à atteindre la maturité, mais une fois qu’ils se sont bien enracinés, ils sont extrêmement stables et vivent des centaines d’années. La Bible compare la personne qui met sa confiance en Dieu à « un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant » (Jé 17.8). Étant donné que ses racines sont bien nourries, cet arbre survit aux intempéries. Et durant les sécheresses, il continue de donner ses fruits. Comme un arbre fermement enraciné, les gens qui comptent sur Dieu ont un sentiment d’équilibre et de vitalité malgré les pires circonstances. Par contraste, ceux qui comptent sur les êtres humains vivent souvent avec un sentiment d’instabilité. La Bible compare ces derniers aux lieux brûlés du désert qui sont souvent mal nourris et inhabités (v. 6). Ainsi en va-t-il de la vie spirituelle des gens qui se détournent de Dieu. Où sont nos racines ? Sommes-nous enracinés en Jésus (Col 2.7) ? Sommes-nous des ponts qui conduisent d’autres personnes à lui ? Si nous connaissons Christ, nous pouvons attester la vérité suivante : « Béni soit l’homme qui se confie dans l’Éternel ! » (Jé 17.7.) Jennifer - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire