PLUS QU’UNE ATTENTE

J’ignore comment les choses se font par chez vous, mais lorsque je dois téléphoner à quelqu’un pour qu’il vienne réparer un de mes appareils, l’entreprise me répond quelque chose comme : « Le réparateur se présentera chez vous entre 13 h et 17 h. » Comme j’ignore quand le réparateur sera là, tout ce que je peux faire, c’est l’attendre. Jésus a dit à ses disciples qu’il les quitterait sous peu et qu’il leur faudrait attendre son retour, prévu dans « [encore] un peu de temps » (Jn 16.16). Après sa résurrection, ils l’ont revu et ils espéraient le voir établir son royaume sur la terre à ce moment-là. Il leur a toutefois dit : « Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité » (Ac 1.7). Ils allaient donc devoir attendre encore. Ils allaient toutefois devoir faire plus qu’attendre. Jésus a dit à ses disciples qu’ils devaient être « [ses] témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (v. 8). Puis il leur a donné le Saint-Esprit afin de leur en donner la force. Nous attendons encore le retour de Jésus. Entre-temps, nous avons l’immense joie, par la puissance du Saint-Esprit, de parler de lui aux autres, de leur montrer qui il est, ainsi que ce qu’il a fait pour nous tous par sa mort et sa résurrection, et de leur dire qu’il a promis de revenir ici-bas. Anne - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire