SAINT, SAINT, SAINT

Le temps passe à toute allure quand on s’amuse. » Ce cliché ne repose sur aucun fait, en réalité, mais notre vécu nous le fait sembler vrai. Lorsque la vie est agréable, le temps passe trop vite. Donnez-moi une tâche qui me plaît ou une personne que je trouve d’agréable compagnie, et le temps me semblera sans importance. Mon expérience de cette « réalité » m’a fait mieux comprendre la scène décrite dans Apocalypse 4. Par le passé, lorsque je réfléchissais aux quatre créatures vivantes qui siégeaient autour du trône de Dieu et qui ne cessaient de répéter les mêmes mots, je me disais : Quelle existence ennuyeuse ! Ce n’est plus le cas. Je pense plutôt aux scènes qu’elles ont vues de leurs nombreux yeux (v. 8). Je considère maintenant la perspective que leur procure la proximité du trône de Dieu (v. 6). Je réfléchis à l’émerveillement que leur procure l’engagement de Dieu, empreint de sagesse et d’amour, envers des êtres errants. Puis je me dis : Quelle meilleure réponse trouver ? Quoi dire de mieux, sinon : « Saint, saint, saint » ? Est-ce ennuyeux de toujours répéter les mêmes mots ? Pas si l’on est en présence de l’être aimé. Pas quand on fait exactement ce pour quoi on a été créé. Comme les quatre créatures, Dieu nous a créés pour que nous le glorifiions. Notre vie ne sera jamais ennuyeuse si nous nous concentrons sur lui et nous accomplissons notre destinée. Julie - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire