SUIVRE LE MAÎTRE

Lors d’une exposition canine tenue près de chez moi, j’ai regardé parader un corgi du Cardiganshire nommé Trevor. Au commandement de son maître, il s’éloignait de plusieurs mètres à la course et revenait immédiatement, il sautait des clôtures et il identifiait des objets au seul moyen de son odorat. Au terme de chaque exercice, il s’assoyait aux pieds de son maître pour attendre d’y recevoir d’autres instructions. L’attention intense que Trevor prêtait aux instructions de son maître m’a rappelé la consécration que Dieu désirait obtenir de son peuple tandis qu’il le suivait dans le désert. Dieu le conduisait de manière unique. Il se présentait à son peuple sous forme de nuée. Si celle-ci s’élevait, il signifiait à son peuple que l’heure était venue pour lui de se rendre dans un autre endroit. Si la nuée descendait, son peuple devait s’arrêter : « Ils campaient sur l’ordre de l’Éternel, et ils partaient sur l’ordre de l’Éternel » (No 9.23). Les Israélites respectaient cette façon de faire jour et nuit, peu importe combien de temps ils devaient rester au même endroit. Dieu ne faisait pas que mettre les Israélites à l’épreuve ; il les conduisait en Terre promise (10.29). Il désirait les mener dans un meilleur endroit. Ainsi en va-t-il pour nous lorsque Dieu nous demande de le suivre. Il souhaite nous conduire à une communion plus étroite avec lui. Sa Parole nous assure qu’il guide avec amour et fidélité ceux qui le suivent avec humilité. Jennifer - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire