ÊTRE CONNU

L’opposition entre le désir de nous faire connaître et la crainte de nous faire connaître est à l’origine de l’une de nos plus grandes luttes intérieures. En tant qu’êtres créés à l’image de Dieu, nous sommes destinés à être connus – de Dieu et des autres. Reste qu’en raison de notre nature déchue, nous avons tous des péchés et des faiblesses que nous préférerions que les autres ne sachent pas. Nous employons l’expression « côté sombre » pour désigner des dimensions de notre vie que nous gardons cachées. Nous servons également aux autres des slogans comme « présentez-vous sous votre meilleur jour ». Si nous refusons de risquer de nous faire connaître, c’est en partie par peur du rejet et du ridicule. Par contre, lorsque nous découvrons que Dieu nous connaît, nous aime et est disposé à nous pardonner même le pire, la crainte de nous faire connaître de Dieu s’estompe. De plus, lorsque nous découvrons une communauté de croyants qui comprend la relation dynamique existant entre le pardon et la confession, nous nous sentons à l’aise de nous confesser nos péchés les uns aux autres (Ja 5.16). La vie de la foi ne consiste pas à ne montrer que nos bons côtés. Il s’agit d’exposer notre côté sombre à la lumière de Christ au moyen de la confession à Dieu et aux autres. Ainsi, il nous est possible de recevoir la guérison et de vivre dans la liberté que procure le pardon. Julie - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire