L’HONNEUR D’ÊTRE DISCIPLE

En visitant Jérusalem, un de mes amis a vu un vieux rabbin passer près du mur des Lamentations. Il a alors remarqué un fait intéressant au sujet de ce vieux rabbin : cinq jeunes hommes marchaient derrière lui. Ils marchaient eux aussi le dos courbé, en boitant, exactement comme leur rabbin. Un Juif orthodoxe qui les observerait saurait précisément pourquoi ils imitaient leur enseignant. C’étaient des « disciples ». Tout au long de l’histoire du judaïsme, un des plus grands honneurs que l’on pouvait faire à un Juif consistait à lui accorder le privilège de devenir le « disciple » du rabbin du quartier. Ses disciples s’assoyaient à ses pieds tandis qu’il leur enseignait. Ils étudiaient ses paroles. Ils observaient sa façon de se comporter et de réagir à la vie et aux autres. Le disciple estimait qu’il ne pouvait recevoir plus noble tâche que celle de servir son rabbin, même dans les fonctions les plus insignifiantes. En raison de l’admiration qu’il vouait à son rabbin, il était déterminé à devenir comme lui. En appelant ses disciples à le suivre (Mt 4.19), Jésus les invitait à se laisser transformer par lui, à l’imiter et à partager sa passion pour ceux qui avaient besoin d’un Sauveur. Le grand honneur qui nous est fait d’être ses disciples devrait se voir également dans notre vie. Nous avons nous aussi été appelés à capter l’attention du monde qui nous regarde parler, réfléchir et agir comme Jésus : le maître, l’enseignant, de notre âme. Joe - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire