Au fil des ans, j’ai fait partie de divers clubs littéraires. En général, plusieurs de mes amis et moi lisons un livre, puis nous nous réunissons pour discuter des idées que son auteur y a avancées. Chaque fois, quelqu’un soulève inévitablement une question à laquelle aucun de nous ne peut répondre. C’est alors qu’une personne déclare : « Si seulement on pouvait le demander à l’auteur. » Or, à New York, il existe une nouvelle tendance : rendre la chose possible. Certains auteurs s’offrent pour rencontrer des clubs littéraires, moyennant une jolie somme. Il en va tout autrement pour ceux d’entre nous qui se réunissent afin d’étudier la Bible. Jésus se joint à nous lors de chacune de nos réunions. Sans coûts. Sans contraintes temporelles. Sans frais de déplacement. De plus, nous avons le Saint-Esprit pour guider notre entendement. Par une des dernières promesses qu’il a faites à ses disciples, Jésus s’est engagé à leur envoyer le Saint-Esprit pour leur enseigner toutes choses (Jn 14.26). L’Auteur de la Bible n’est limité ni par le temps ni par l’espace. Il peut venir nous rencontrer n’importe quand et n’importe où. Chaque fois que nous nous posons une question, il nous est possible de la lui poser avec l’assurance qu’il nous répondra, bien que peut-être pas à notre heure. Dieu veut que nous ayons la pensée de l’Auteur (1 Co 2.16), afin que par les instructions de l’Esprit nous saisissions la grandeur du don qu’il nous a fait par sa grâce (v. 12). Julie - Pain Quotidien