Mille brins de temps, d’événements et de personnes s’entrecroisent pour tisser une tapisserie murale que l’on appelle une place. Plus qu’une simple maison, la place est là où la raison d’être, l’appartenance et la sécurité se réunissent sous le couvert de nos plus grands efforts pour trouver l’amour inconditionnel. La place nous rappelle des souvenirs profondément enfouis dans notre âme. Même si notre place n’est pas parfaite, l’emprise qu’elle exerce sur nous est spectaculaire et magnétique. La Bible parle souvent de places. Nous en voyons un exemple dans le désir de Néhémie de voir Jérusalem être restaurée (Né 1.3,4 ; 2.2). Il n’y a donc rien d’étonnant dans le fait que Jésus nous parle d’une place lorsqu’il souhaite nous consoler. « Que votre cœur ne se trouble point », a-t-il commencé, avant d’ajouter : « Je vais vous préparer une place » (Jn 14.1,2). Pour ceux qui gardent de bons souvenirs de leur place terrestre, cette promesse les relie à une chose qu’ils peuvent facilement comprendre et à laquelle aspirer. Et à ceux dont la place a été tout sauf réconfortante et sûre, Jésus promet qu’un jour ils entendront le doux chant propre à leur place céleste, car ils y habiteront avec Christ. Quelles que soient vos épreuves, quel que soit l’effet qu’elles ont sur votre parcours de foi, n’oubliez pas ceci : il y a déjà une place qui vous attend au ciel, préparée juste pour vous. Jésus ne l’aurait pas dit si ce n’était pas vrai. Randy - Pain Quotidien