Je suis reconnaissant que Dieu nous ait donné l’odorat afin que nous puissions jouir des nombreuses fragrances de la vie. Je réfléchis à tout le bonheur que me procure une chose aussi simple que l’arôme frais et invitant de l’après-rasage. Ou encore, la douce senteur du gazon fraîchement tondu au printemps. Je savoure particulièrement le fait d’être assis dans le jardin lorsque le parfum délicat de mes roses préférées emplit l’air. Et puis il y a les arômes savoureux de mets délicieux. Lorsque l’apôtre Paul dit que nos gestes d’amour empreints de générosité envers les gens sont « comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable » (Ph 4.18), cela capte mon attention. Quand nous considérons la possibilité de venir en aide aux autres, nous nous disons généralement qu’il s’agit de la bonne chose à faire – ou même de la chose que Christ lui‑même ferait. Par contre, Paul dit que le fait de porter volontiers secours à quelqu’un qui est dans le besoin remplit la salle du trône de Dieu d’un parfum qui plaît au Seigneur. Nous pouvons plaire à Dieu en exhalant le parfum de la bénédiction que nous sommes pour autrui ! Quelle mesure incitative supplémentaire pour que nous fassions des gestes de bonté en son nom ! Qui pourrait avoir besoin aujourd’hui de votre geste de bonté ? Demandez à Dieu de vous conduire vers quelqu’un. Soyez vous‑même une bénédiction. Il s’agit d’une chose parfumée à faire ! Joe - Pain Quotidien