Les loteries d’État existent dans plus de cent pays. Au cours d’une année récente, la vente des billets de loterie a remporté plus de 85 milliards de dollars seulement aux États‑Unis et au Canada, ce qui ne représentait qu’une partie des ventes totales enregistrées à l’échelle internationale. Le leurre des énormes gros lots a engendré une mentalité amenant beaucoup de gens à croire que tous leurs problèmes seraient résolus si seulement ils gagnaient à la loterie. Il n’y a rien de répréhensible dans la richesse en soi, mais elle a le pouvoir de nous faire croire à tort que l’argent détient la réponse à tous nos besoins. Le psalmiste a exprimé un point de vue différent : « Je me réjouis en suivant tes préceptes, comme si je possédais tous les trésors. […] Je fais mes délices de tes statuts, je n’oublie point ta parole » (Ps 119.14,16). Ce concept du trésor spirituel est centré sur l’obéissance envers Dieu et la nécessité de marcher « dans le sentier de [ses] commandements » (v.‑35). Et si nous nous réjouissions davantage d’obéir à la Parole de Dieu que de gagner un gros lot de plusieurs millions de dollars ? Nous pouvons prier avec le psalmiste : « Incline mon coeur vers tes préceptes, et non vers le gain ! Détourne mes yeux de la vue des choses vaines, fais‑moi vivre dans ta voie ! » (v. 36,37.) Les trésors de l’obéissance – la vraie richesse – appartiennent à tous ceux qui marchent avec le Seigneur. David - Pain Quotidien