On a demandé à Michael Dinsmore, ancien prisonnier et relativement nouveau chrétien, de donner son témoignage en prison. Après qu’il s’est exécuté, certains détenus sont venus lui dire : « C’est la réunion la plus captivante à laquelle on ait jamais assisté ! » Michael s’est étonné de constater que Dieu pouvait utiliser son histoire toute simple. Après avoir recommandé à Timothée de continuer de prêcher l’Évangile (1 Ti 1.1‑11), Paul a raconté son témoignage personnel afin d’encourager le jeune homme (v. 12‑16). L’apôtre lui a parlé de la miséricorde dont Dieu avait usé dans sa propre vie. Il lui a fait savoir qu’il s’était moqué du Seigneur, mais que celui‑ci l’avait transformé. Avec compassion, Dieu lui avait non seulement imputé sa fidélité et confié une tâche à accomplir, mais l’avait également rendu apte à accomplir sa mission (v. 12). Paul se considérait comme le pire des pécheurs, mais Dieu l’avait sauvé (v. 15). Le Seigneur en est capable ! C’est précisément ce que Paul voulait que Timothée voie, et ce que nous devons voir aussi. Le témoignage de Paul atteste la miséricorde de Dieu. Or, si Christ a pu utiliser quelqu’un comme Paul, il peut aussi nous utiliser. Si Dieu a pu sauver le pire des pécheurs, c’est dire que personne n’est hors de sa portée. L’histoire de l’oeuvre de Dieu dans notre vie est susceptible d’en encourager d’autres. Faites donc savoir autour de vous que le Dieu de la Bible est encore à l’oeuvre aujourd’hui. Chia - Pain Quotidien