Au début des années 1970, au Ghana, une affiche intitulée « The Heart of Man » (Le coeur de l’homme) est apparue sur les murs et les tableaux d’affichage publics. Sur une image, on pouvait voir toutes sortes de reptiles – symboles du mal et de l’abjection – recouvrant un tableau en forme de coeur avec dans le haut la tête d’un homme très mécontent. Une autre image en forme de coeur représentait netteté et sérénité, et dans le haut on y voyait un homme satisfait. Sous ces images, on pouvait lire : « What is the condition of your heart? » (Quel est l’état de votre coeur ?) Dans Matthieu 15.18,19, Jésus a expliqué ce qui pollue une personne : « Mais ce qui sort de la bouche vient du coeur, et c’est ce qui souille l’homme. Car c’est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les débauches, les vols, les faux témoignages, les calomnies. » Voilà l’état du coeur séparé de Dieu – la situation dans laquelle les Israélites de l’Antiquité se sont retrouvés lorsque leurs péchés les ont acculés à l’exil (Éz 36.24). La promesse que Dieu fait dans Ézéchiel 36.26 est magnifique : « Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair » (voir aussi 11.19). Dieu nous enlèvera notre coeur endurci, que toutes sortes de mal ont corrompu, et le remplacera par un coeur pur qui sera sensible à sa voix. Louons donc Dieu pour un don aussi merveilleux ! Lawrence - Pain Quotidien