Mon amie avait quelques grands défis à relever dans sa vie et au sein de sa famille. J’ignorais quoi dire et quoi faire, et je le lui ai avoué. Elle m’a alors regardée en me disant : « Reste près de moi. » C’est donc ce que j’ai fait, et plus tard nous nous sommes mises à parler de l’amour de Dieu. Il nous arrive souvent de ne pas savoir comment réagir devant la tristesse des gens, et nos paroles risqueraient de faire plus de tort que de bien. Servir son prochain exige qu’on comprenne et qu’on saisisse de quoi il a besoin. On a souvent la possibilité de lui venir en aide en répondant à ses besoins pratiques. Reste que l’un des meilleurs moyens d’encourager ceux qui souffrent consiste à rester près d’eux, à s’asseoir à leur côté et à les écouter. Dieu est près de nous lorsque nous crions à lui, comme le psalmiste l’a dit : « Quand les justes crient, l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. L’Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement » (Ps 34.18,19). Si nous nous mettons à la place des autres et que nous laissons la compassion nous gagner, nous serons en mesure de venir en aide à ceux qui souffrent. Nous pouvons rester là avec eux, comme Dieu se tient à nos côtés, et nous asseoir près d’eux. Le moment venu, le Saint‑Esprit nous indiquera quoi dire, s’il est nécessaire d’ouvrir la bouche. Keila - Pain Quotidien