Nous ne nous rappelons pas Albert Einstein uniquement pour sa chevelure ébouriffée, ses grands yeux et son charme plein d’esprit. Nous le connaissons aussi comme le génie et le physicien qui a changé notre conception du monde. Sa célèbre formule E=mc2 a révolutionné la pensée scientifique et nous a fait entrer dans l’ère nucléaire. Selon sa « théorie de la relativité », il s’est tenu pour raisonnement qu’étant donné que tout dans l’univers est en mouvement, toute connaissance est une question de perspective. Il croyait que la vitesse de la lumière était la seule constante selon laquelle on pouvait mesurer l’espace, le temps et la masse physique. Bien longtemps avant Einstein, Jésus a parlé du rôle que joue la lumière dans notre compréhension du monde, mais selon une perspective différente. Pour appuyer sa déclaration selon laquelle il est la lumière du monde (Jn 8.12), Jésus a guéri un homme aveugle de naissance (9.6). Lorsque les pharisiens ont accusé Christ d’être un pécheur, cet homme reconnaissant a dit : « S’il est un pécheur,je ne sais ; je sais une chose, c’est que j’étais aveugle et que maintenant je vois » (v. 25). Même si les idées d’Einstein se sont avérées par la suite difficiles à prouver, reste que la véracité des affirmations de Jésus peut l’être. Nous pouvons passer du temps avec Christ dans les Évangiles, l’inviter à faire partie de notre quotidien, voir nous‑mêmes qu’il peut changer notre perspective de toutes choses. Mart - Pain Quotidien