En lisant le texto sur mon téléphone cellulaire, j’ai commencé à sentir ma température monter et mon sang bouillir. J’étais à un cheveu de répliquer par un message méchant lorsqu’une voix intérieure m’a conseillé de me calmer et d’attendre pour y répondre. Le lendemain matin, après une bonne nuit de sommeil, le message qui m’avait tant énervée m’est apparu vraiment insignifiant. J’avais exagéré les choses parce que je refusais de faire passer les intérêts d’une autre personne avant les miens. Je ne voulais pas me donner la peine de venir en aide à quelqu’un. Malheureusement, je suis tentée de réagir avec colère plus souvent que je n’aimerais l’admettre. Je me dois continuellement de mettre en pratique les vérités bibliques, comme celles‑ci : « Si vous vous mettez en colère, ne péchez point » (Ép 4.26) et : « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres » (Ph 2.4). Heureusement, Dieu nous a envoyé son Esprit, qui nous aidera à remporter la victoire dans nos combats contre le péché en nous. Les apôtres Paul et Pierre appelaient ce processus : « [La] sanctification de l’Esprit » (2 Th 2.13 ; 1 Pi 1.2). Sans la puissance du Seigneur, nous sommes sans défense et voués à la défaite ; mais avec sa puissance, il nous est possible d’obtenir la victoire. Chia - Pain Quotidien