Vers la fin des années 1800 et le début des années 1900, le port de Savannah, en Géorgie, accueillait les navires qui y entraient de façon particulière : par Florence Martus, alias « la fille qui les saluait ». Pendant 44 ans, Florence a accueilli les grands bâtiments provenant des quatre coins du monde, en agitant un mouchoir de jour et une lanterne de nuit. Aujourd’hui, une statue de Florence et de son fidèle chien, érigée dans le parc Morrell de Savannah, accueille en permanence les bateaux entrants. Il y a dans un accueil chaleureux quelque chose qui évoque l’acceptation. Dans Romains 15.7, Paul exhorte ainsi ses lecteurs : « Accueillez‑vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis ». L’apôtre voit dans ce verset la façon dont il convient de se traiter réciproquement en tant que disciples de Christ, puisque dans les versets 5 et 6, il les encourage à vivre en harmonie entre eux. Le secret consiste à « avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon Jésus‑Christ, afin que tous ensemble, d’une seule bouche, [nous glorifiions] le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus‑Christ ». Notre acceptation des autres croyants en Christ ne fait pas que démontrer l’amour que nous avons les uns pour les autres, mais elle reflète aussi le grand amour de celui qui nous a accueillis pour l’éternité au sein de sa famille. Bill - Pain Quotidien