Le 28 juillet 2014 a marqué le 100e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale. Dans les médias britanniques, de nombreux débats et documentaires ont retracé le début de ce conflit de quatre ans. Même le programme télévisé M. Selfridge, basé dans un vrai magasin à Londres, inclut un épisode de 1914 montrant de jeunes employés faisant la queue pour s’engager comme volontaires dans l’armée. En observant ces expressions de sacrifice de soi, j’ai senti ma gorge se nouer. Ces soldats étaient si jeunes, si enthousiastes, et si incertains de revenir de l’horreur des tranchées. Bien que Jésus ne soit pas allé à la guerre pour vaincre un ennemi terrestre, il est allé à la croix pour vaincre l’ennemi ultime : le péché et la mort. Jésus est venu sur terre pour démontrer l’amour de Dieu en action et mourir d’une mort horrible afin que nous puissions être pardonnés de nos péchés. Il était même prêt à accorder son pardon aux hommes qui l’avaient flagellé et crucifié (LU 23.34). Christ a vaincu la mort par sa résurrection et désormais, nous pouvons faire partie de la famille de Dieu pour l’éternité (JN 3.13-16). Les anniversaires et les monuments nous rappellent des événements historiques importants et des actes héroïques. La croix nous rappelle la douleur accompagnant la mort de Jésus-Christ ainsi que la beauté de son sacrifice pour notre salut. Marion - Pain Quotidien