Les cadenas d’amour » sont un phénomène croissant. Des milliers de personnes amoureuses attachent ces cadenas d’amour à des ponts, à des portes et à des clôtures, partout dans le monde : en France, en Chine, en Autriche, en République tchèque, en Serbie, en Espagne, au Mexique, en Irlande du Nord. Des couples gravent leurs noms sur un cadenas avant de l’attacher dans un lieu public pour symboliser leur amour éternel. Les autorités de certains monuments désapprouvent cela en raison du danger potentiel, dans la mesure où un nombre trop important de cadenas se retrouve attaché. Certains pensent qu’il s’agit d’actes de vandalisme, tandis que d’autres les considèrent comme une forme d’art et une image de l’amour scellé à jamais. Le Seigneur nous a manifesté un « amour éternel » authentique dans un lieu public. Il a affiché son amour sur la croix quand il a livré sa vie pour nous pardonner nos péchés. Il continue à nous révéler son amour au quotidien. Le salut n’est pas juste la promesse que nous passerons l’éternité avec Dieu, c’est aussi l’expérience journalière du pardon, de l’assurance, de la provision et de la grâce dans notre relation avec lui. L’amour de Christ à notre égard est la base de l’exhortation de Paul à « marcher dans l’amour » à l’égard des autres (ÉP 5.2). L’amour de notre Père nous permet d’être patients et doux. En son Fils, il nous a donné l’exemple ultime et les moyens de nous aimer mutuellement pour toujours. Anne - Pain Quotidien