Un officier de l’armée peut avoir un plan d’ensemble, mais avant chaque bataille, il doit recevoir et donner de nouvelles instructions. Josué, un chef de file des Israélites, a dû apprendre cette leçon. Après que le peuple de Dieu a passé 40 ans dans le désert, Dieu a choisi Josué pour le mener dans le pays promis. Le premier bastion qu’ils ont rencontré fut la ville de Jéricho. Avant la bataille, Josué a vu le « chef de l’armée de l’Éternel » (probablement le Seigneur en personne) debout en face de lui, son épée à la main. Josué tomba face contre terre et se prosterna. En d’autres termes, il reconnut la grandeur de Dieu et sa propre petitesse. Puis il demanda : « Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur ? » (JOS 5.14.) Josué a connu la victoire à Jéricho parce qu’il a suivi les instructions du Seigneur. À une autre occasion, cependant, Josué et son peuple « ne consultèrent point l’Éternel » (9.14). En conséquence, ils furent trompés en concluant une alliance de paix avec les habitants de Gabaon, ennemis dans le pays de Canaan. Cela déplut au Seigneur (V. 3-26). Nous aussi, nous sommes dépendants du Seigneur lorsque nous sommes en proie aux difficultés de la vie. Il désire nous voir nous approcher de lui aujourd’hui dans l’humilité. Il sera de nouveau à nos côtés demain. Keila - Pain Quotidien